Le Pélérinage de la Mecque

2 min read

L’origine du pèlerinage remonte à l’an 9 du calendrier musulman. Année charnière dans l’Islam, elle correspond au moment où le prophète Mohammed décide de rompre avec le judaïsme et avec le polythéisme de manière générale. Au lieu de se tourner vers Jérusalem comme ils le faisaient auparavant, les musulmans se tournent vers La Mecque. Le pèlerinage se déroule toujours entre le 8 et le 13 du Dhoul Hijja, dernier mois du calendrier islamique.

Le pèlerinage, connu sous le nom de Hajj, est l’un des cinq piliers de l’Islam, c’est-à-dire les cinq actes que doivent accomplir tout croyant. Les quatre autres piliers sont : la chahada (témoigner que nul autre que Dieu peut être adoré et que Mohammed est le prophète de Dieu), la Salat (les cinq prières quotidienne), la zakat (l’aumône obligatoires aux pauvres dans les proportions prescrites en fonction de ses moyens) et le siyam (jeûner pendant le mois du Ramadan).

Il est obligatoire de faire le Hajj au moins une fois dans sa vie et seulement si l’on rassemble les conditions nécessaires c’est-à-dire : être musulman, être pubère, en être capable mentalement et financièrement. Les femmes doivent être accompagnée de leur mari ou d’un homme de leur famille.

La Mecque, vers laquelle se tournent cinq fois par jour les musulmans lors de la prière, est le lieu sacré le plus important du monde musulman. Le Hajj se veut avant toute chose un pèlerinage spirituel, un acte d’adoration envers Dieu.

Il est aussi un moment d’effervescence du monde musulman, un facteur d’unité et d’échanges entre les musulmans du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *